Les Blands de Parknasilla

Introduction

C'est un autre James Stopford qui a donné son consentement à un acte de cession à Nathaniel Bland le 24 juin 1731. Le 4 décembre 1732, le révérend Nathaniel Bland a obtenu sa concession de la région, les cédants étant décrits comme "Rt Hon. Clotworthy Lord Viscount Massareene, et Philip Doyne, avec le consentement de James Stopford".

Le lien avec ces trois messieurs est Elizabeth Smyth. Son père, le très révérend Edward Smyth, évêque de Down et Connor, a épousé en secondes noces l'honorable Mary Skeffington. Elle était la fille de Clothworthy Skeffington, 3e vicomte Massareene. Elizabeth a épousé James Stopford le 24 février 1726.

En 1762, il a été créé vicomte Stopford et comte de Courtdown. Sa sœur, également Elizabeth Stopford, était la troisième épouse de Philip Doyne.

Le père de Nathaniel Bland, le très révérend James Bland, est arrivé en Irlande en 1692 en tant qu'aumônier du nouveau Lord Deputy de Guillaume III en Irlande, Henry Sidney.

Les Blands de Parknasilla

Les premiers Bland

Le révérend James Bland, était le fils de John Bland de Sedbergh. Peu de temps après son arrivée en Irlande, il a épousé Lucy Brewster. Lui et Lucy ont eu trois enfants, Lucy, Francis et Nathaniel. Lucy est morte en 1709, à l'âge de 14 ans et est enterrée à Killarney.

Francis a succédé à son père comme vicaire de Killarney et il y a eu un représentant Bland vicaire de Killarney pendant plus d'un siècle. Nathaniel Bland était un juge de la Cour prérogative de Dublin. Il était également le vicaire général du diocèse d'Ardfert et Aghadoe.

Trois ans après avoir pris possession des terres, son voisin Lord Orrery écrit à la comtesse de Sandwich
"Ils me parlent de mes baux à Kerry et je me languis après les Champs Elysées de Paris. Ils me montrent des plans de jardins de pommes de terre et je vagabonde en pensée au milieu des bosquets de Versailles"

Nathaniel Bland n'avait pas ce problème, car son domaine dans la Baronnie de Dunkerron Sud était un petit coin de paradis, rappelant même la France de Lord Orrery.

"L'hôtel Parknasilla dans les années 1950 était", selon l'architecte Neil Scott, "le sud de la France pour quiconque avait de l'argent en Irlande". Eimear Mulhern affirme que la propriété de l'hôtel aujourd'hui "est plus belle que le Sud de la France". C'était l'hôtel préféré de son père, Charles J. Haughey, et ce dernier était un fin connaisseur des choses de la vie.

 

Les Bland

Nathaniel Bland

L'évêque d'Ossory de l'Église d'Irlande, Richard Pococke, a visité la région en 1758. C'était un voyageur, qui a publié des comptes rendus de ses visites au Moyen-Orient, en Écosse et en Angleterre. Il est parti à la recherche de la maison du Dr Blands, qui était une résidence d'été située entre la rivière Sneem et la rivière Owreagh. Il trouve la maison connue sous le nom de "The White House" abandonnée par son propriétaire, au profit de Parknasilla, une belle résidence géorgienne un peu plus à l'est. L'évêque a trotté jusqu'à la porte d'entrée mais a constaté qu'il n'y avait personne à la maison. Heureusement, Judith Chambers a eu plus de chance plus de 200 ans plus tard lorsqu'elle a visité Parknasilla pour l'émission "Wish you were here" de la BBC.

La première épouse de Nathaniel Bland, Diana, était la fille de Nicholas Kerneys ou Kemis du comté de Wexford. Ils ont eu deux fils, John et Rev James. C'est au révérend James que Nathaniel a laissé la majeure partie de ses biens et nous y reviendrons plus tard. John a servi dans l'armée à Dettingen, Fontenoy et Clifton Moor. Il a quitté l'armée pour fouler les planches. Il est l'auteur du roman Frederick the forsaken, mais il aurait pu facilement écrire une autobiographie et l'appeler "John the Forsaken", mais il a été déshérité par son père et a été rayé de l'arbre généalogique pour avoir foulé les planches. La première femme de Nathaniel, Diana, est morte et il a épousé en secondes noces Lucy Heaton, une fille de Francis Heaton de Dundalk dans le comté de Louth. Ils ont eu trois fils Francis, Nathaniel et George et trois filles Lucy, Hester et Dorothea.

Les Blands de Parknasilla

Francis Bland - et sa fille Dorothea

Le fils de Nathaniel, Francis, par son second mariage, était capitaine dans l'armée et l'abandonna pour devenir acteur dans la compagnie de Thomas Sheridan à Dublin. Il tomba amoureux de Grace Phillips, une actrice galloise, et l'épousa en 1758. Ils eurent plusieurs enfants. Grace était la fille du révérend Phillips de St. Thomas's Haverfordwest. Grace utilisait parfois le nom de scène "Mrs Francis". Nathaniel a fait annuler le mariage au motif que son fils était âgé de moins de vingt et un ans et qu'il n'avait pas demandé sa permission. Nathaniel est mort en 1760 juste avant la naissance de l'enfant de Francis et Grace, une fille, en 1761. Elle a été baptisée Dorothea et connue sous le nom de Dorothy, bien qu'elle se soit appelée Dora et ait acquis une surabondance de noms.

En 1774, Francis décide de quitter Grace et sa famille et d'épouser une héritière. Cette fois, il choisit la riche Catherine Mahony de Kerry. Dora devient une actrice et est également connue sous son nom de scène, Mrs. Jordan. Elle a été séduite par son manager d'acteur à Dublin. Peu après, elle tombe enceinte et s'enfuit en Angleterre où elle tombe amoureuse de Richard Ford, un bel avocat, qui sera anobli quelques années plus tard. Elle a vécu avec Ford et a eu trois enfants de lui. Comme il n'a pas fait ce qu'il fallait et ne l'a pas épousée, elle l'a quitté. Elle devient la maîtresse de William Henry, duc de Clarence et troisième fils de George III en 1790. Il devient William IV à la mort de son frère George IV.

Les Bland

L'histoire et l'héritage de Dorothea Bland

Ils vécurent ensemble à Bushy House à Teddington, près de Hampton Court de 1797 à 1811, date à laquelle il prit une nouvelle maîtresse. Leurs enfants, dix au total et tous illégitimes, étaient connus sous le nom de FitzClarences. Les garçons ont été anoblis, l'aîné a été nommé comte de Munster. Les filles se sont bien mariées : deux comtes, un vicomte, le fils cadet d'un duc et un général de l'armée britannique. Le duc a mis Dora à la retraite. Elle s'est fait escroquer de l'argent par un gendre. Elle finit par déménager en France et s'installe à Saint-Cloud où elle meurt le 3 juillet 1816. L'ancien chef du parti conservateur et Premier ministre britannique, David Cameron, est un descendant de Dorothy Bland et de Guillaume IV. Il est le cinquième cousin au deuxième degré de la reine Elizabeth II, par l'intermédiaire de Dora.

L'un des premiers actes de Guillaume IV en tant que roi fut de faire venir le grand sculpteur Francis Chantrey et de lui commander une œuvre. Il a fallu plusieurs années au sculpteur pour terminer le buste en marbre. Le sujet est représenté grandeur nature avec deux de ses enfants. Il se trouve maintenant au palais de Buckingham.

Lorsque Nathaniel mourut en 1760, son fils, le révérend James Bland, hérita du domaine. Le château de Derryquin a probablement été construit pendant son règne. Les avis sont partagés quant à la date exacte du château. James est décrit dans le pedigree comme "de Derryquin Castle".

Son fils Francis Christopher Bland, DL, JP, a épousé Lucinda Herbert le 15 mars 1798. Francis Christopher était en bons termes avec Daniel O'Connell "Le Libérateur", du village voisin de Derrynane.

Les Bland

James Franklin Bland

Son fils James Franklin Bland est né en 1799. Sous sa direction, le domaine de Derryquin a connu ses années d'or et s'est autofinancé. Sa sœur Frances "Fanny" Diana épousa Thomas Harnett Fuller de Glasnacree et leur fils James Franklin Fuller devint l'architecte du nouvel hôtel Parknasilla en 1897.

James Franklin Bland est remplacé à son tour par son fils Francis Christopher. Ce Francis Christopher a rejoint les Brethern de Plymouth. Ils étaient également connus sous le nom de Darbyites en Irlande, d'après leur fondateur John Darby. La douairière Lady Powerscourt a également subi leur influence et les Brethryn étaient fiers de la noblesse qu'ils attiraient. Francis Christopher se préoccupa tellement du salut de l'Irlande et de l'Angleterre qu'il négligea son domaine et consacra son énergie à la prédication. L'agitation foncière sévit en Irlande à cette époque et il est regrettable que Bland décide de s'absenter. Le domaine a inévitablement connu un déclin rapide.

Une partie du domaine de Derryquin a été vendue en 1873, le reste étant proposé aux enchères publiques en 14 lots en 1891. Le château de Derryquin est acheté par la famille Warden et hérité par le Colonel Charles Wallace Warden. Il était à l'opposé des Bland et était méprisé localement. Il expulse les locataires et emploie des "étrangers" d'Ecosse. Il boycotte pratiquement les magasins du village, préférant se faire envoyer ses provisions de "Fortnum & Mason" à Londres. Mais la némésis va frapper le colonel Warden en 1922. Le chef actuel de la famille Bland est Sir Christopher Bland, président de BT.